MANUEL DE SECOURS pour Vénérable Maître... très seul en Loge

Cette charge n'est pas toujours un long fleuve tranquille

La main droite et la main gauche dans la chaine d'union

La main droite et la main gauche dans la chaine d'union

Je vous avais parlé il y a quelques semaines des gants chez certains maçons plus sales que leurs chaussettes. Tout naturellement, je me devais ensuite de vous entretenir des mains qui les enfilent.

Si vous le voulez bien, nous allons donc discuter aujourd’hui de la Chaine d’Union. Vous savez, ce moment béni du GADLU (enfin pour ceux qui y croient) où tous les Frères et Sœurs qui s’aiment peuvent se donner la main dans un pur moment de fraternité.

Lorsqu’on arrive pour la première fois en Loge, avouez quand même que c’est troublant. On vous remet des gants tout neuf pour ne rien faire de vos dix doigts pendant deux heures. Puis, vous les enlevez précisément au moment où ils pourraient vous protéger des microbes des autres. C’est alors là que les problèmes commencent. Chaines courte ou chaine longue ? Certains croisent les bras, d’autres les écartent. Qui croire dans tout cela ? Parlons maintenant des mains, certains se les tordent pour qu’elles restent accrochées à celles du voisin. On n’y comprend plus rien et il convient de remettre de l’ordre dans tout cela au plus vite. J’ai appelé un vieux maçon qui a réponse à tout et j’ai l’immense honneur de vous annoncer que j’ai enfin la réponse à toutes ces questions. Je vais donc partager avec vous le sens car il y en a un ! Pour garder l’anonymat du vieux maçon en question, nous l’appellerons donc Roger D.

Commençons par les mains : Roger D. m’explique que la main gauche est paume vers le haut et la main droite paume vers le bas. Car il semblerait qu’il y ait une main qui reçoit (paume vers le haut) et une main qui donne (paume vers le bas). Ainsi on reçoit de la droite pour que l’énergie tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, et on donne vers la gauche. Le problème avec la chaine longue c’est que l’énergie tourne dans le mauvais sens, il faut donc croiser les bras pour inverser le sens de circulation et retrouver l’harmonie du sens dextrogyre.

La minute culture passée, vous devez vous demander pourquoi je vous parle de tout cela ? En fait, j’ai été interpelé par cette histoire de main qui reçoit et de main qui donne.  Cela voudrait dire qu’un maçon équilibré est un Frère ou une Sœur qui sait donner aux autres et qui sait aussi recevoir des autres.

-         Mais alors pourquoi la solidarité en Loge est-elle aussi mole ? : « Il existe les services sociaux qui font cela très bien » me direz-vous.

-         Pourquoi les Obédiences sont toutes Charlie, Londres, Nice, Barcelone… si elles ne réussissent pas à être tout simplement Roger, Christian ou Michel dans leurs propres rangs ? : « Ben, je n’ai pas vraiment de réponse à vous donner pour cela »

En fait, tout le monde doit utiliser sa main droite pour payer sa capitation. Les Loges et les Obédiences utilisent bien leur main gauche pour encaisser. Mais quand il s’agit de créer des structures sociales pour aider les Frères et les Sœurs dans la mouise, les doigts sont tous engourdis.

C’est dingue ce truc. Moi j’avais cru que la Chaine d’Union, c’était une répétition générale pour l’entraide et la fraternité. En réalité, elle est aux structures maçonniques, ce que la masturbation est à l’amour, un moyen de se faire la main quoi.

Décidément, je vais retourner voir Monsieur Roger D. car je ne suis pas certain d’avoir bien tout compris à la Franc-maçonnerie.

Bonsoir à bientôt.